samedi 30 juillet 2016

La ragazza di Trieste (La fille de Trieste), de Pasquale Festa Campanile (1982)

Italie, 1982
Réalisation : Pasquale Festa Campanile
d'après son roman La ragazza di Trieste
avec : Ben Gazzara, Ornella Muti, Mimsy Farmer, ...

De quoi ça parle ?


On repêche une gonzesse dans l'eau, et elle allume les gens. Surtout Dino, auteur de bande dessinées. Mais elle semble cacher des choses.


Et c'est comment ?


Le burner : - Je vais être flou sur ce film car pour être honnête, entre le visionnage et la rédaction de cet article, j'ai passé une semaine de festival (nananèreuh !) et si je ne l'avais pas noté sur ma to-do list, je l'aurais littéralement zappé. C'est dire si il est marquant.

L'obsédé : - J'en ai le vague souvenir de quelque chose de pas trop chiant à regarder, surtout quand il s'agit de mater Ornella Muti, absolument magnifique. C'est pas mauvais. Pas bon non plus.

Le centriste : - On dit moyen dans ces cas-là.
Note globale : 3/6
L’œil du pervers : 4/6
Test de Bechdel : 3/3
Noyades : 2

On peut jeter un œil ?


Le début du film :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'anarchiste : A priori je ne modère pas les commentaires. Mais si vous êtes des connards, je vous pète les genoux. Bisous.