mercredi 3 juin 2015

赤裸羔羊 (Naked Killer), de Clarence Fok (1992)

Hong Kong, 1992
Réalisation : Clarence Fok
Scénario : Wong Jing
avec : Chingmy Yau, Simon Yam, Carrie Ng, ...

De quoi ça parle ?


Alors bon. D'un côté, Kitty est une fille qui n'hésite pas à tataner les emmerdeurs. Elle va se faire repérer et recruter par une tueuse qui va en faire sa protégée.
De l'autre, Tinam est un flic traumatisé qui vomit à la vue d'un flingue et qui ne peut plus bander. Sauf quand il voit Kitty.

Tiens, si je cachais mes seins avec mon bras, ça serait original, non ?

Et c'est comment ?


Le cinéphage : - Ça part dans tous les sens. Des chorégraphies de combat improbables à la film de kung-fu. Des nichons en-veux-tu-en-voilà, des explosions, des flics teubés, un traumatisme débile pour notre héros.
Tout est là pour un bon film  hongkongais de catégorie 3.

Meurs ! Et ne regarde pas mes seins, ils sont cachés avec mon bras.


L'obsédé : - Kitty se retrouve dans un milieu de tueuses sexy lesbiennes qui ont une fâcheuse tendance à couper des bites et à utiliser leur corps comme arme. Faut-il pitcher un peu plus ce film ou bien ça suffit ?

Le réservé : - Bon, maintenant qu'on a bien mis en exergue le côté fun du film, il faut bien reconnaître qu'il n'y a pas grand chose de plus que ça. Certes, on ne s'ennuie pas devant Naked Killer, qui sait maintenir l'attention du spectateur en proposant très régulièrement des plans gore ou sexy. Mais au final, ça ne va pas pisser bien loin. Personne ne devrait non plus se désoler de n'avoir pas vu ce film, qui semble quand même avoir un petit statut de film culte, qui me laisse dubitatif.


Le collectionneur : - Apparemment y'a au moins deux suites !

- Ouais, OK, pas tout de suite alors.

Hihihi, j'ai encore mis mon bras !


Le romantique : - Je tiens à signaler quand même un magnifique suicide d'amoureux, au moins aussi classe que dans Return of the Living Dead 3.

Note globale : 3/6
L'oeil du pervers : 4/6
Test de Bechdel : 3/3
Bite mangée par erreur : 1
Tueuses sexy : 4


On peut jeter un œil ?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'anarchiste : A priori je ne modère pas les commentaires. Mais si vous êtes des connards, je vous pète les genoux. Bisous.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...