samedi 6 juin 2015

Midnite Plowboy, de Bethel Buckalew (1971)

Etats-Unis, 1971
de Bethel Buckalew
avec : John Tull, Nan Cee, Jack Richesin, ...

 De quoi ça parle ?


Junior n'est pas bien malin. Quand il décide de partir de sa ferme pour aller voir la grande ville, il se retrouve assez vite et sans rien comprendre dans un bordel. Il va y vivre et être affecté à la conduite du Rent-A-Fuck, un camion-bordel ambulant.

Mais c'est qu'il est mignon ce petit fermier ! Gouzi gouzi...


Et c'est comment ?


L'obsédé : - Dans les années 70, quand tu voulais faire un film érotique, tu trouvais plein de hippies très contents de se mettre en tas tout nus en rigolant. Bon d'accord, dans le tas y'a des gars qui ont des têtes de producteurs, donc la réalité des faits n'était peut-être pas aussi jolie. Mais l'ensemble respire une légèreté assez rafraîchissante.
Des hippies !

Bon alors c'est sûr on n'est pas devant un grand film. J'ai trouvé le film un peu long alors qu'il ne dure que 1h10, et c'est pas toujours très bien joué. Y'a de la bite molle qui pend pendant les scènes de cul et on ne croit pas à l'histoire.
Ah bon ben si vous insistez...

Mais si on veut poser le cerveau pendant une heure, il y a pire spectacle. Notre héros nous fait même rire un peu avec sa naïveté désarmante de gentillesse.

Note globale : 2/6
L’œil du pervers : 5/6
Test de Bechdel : réussi (!!?!)

Ohlala, alors c'est fait comme ça une fille ?


On peut jeter un œil ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'anarchiste : A priori je ne modère pas les commentaires. Mais si vous êtes des connards, je vous pète les genoux. Bisous.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...